Comment ouvrir une société à l’étranger ?

0
329

Actuellement, près de 10 % des Français possèdent des entreprises à l’étranger. Cela leur permet de bénéficier de nombreuses opportunités et des avantages fiscaux. Cependant, l’ouverture d’une société à l’étranger est un processus complexe. Elle nécessite une excellente connaissance de la destination choisie et une vision claire des objectifs de la future entreprise. Voici quelques conseils utiles pour mieux vous lancer.

Se faire aider par un cabinet d’expertise fiscale

Il est indispensable d’avoir un partenaire local capable de vous aider dans les démarches administratives, économiques, et politiques de la création de votre entreprise. Le partenaire doit avoir une bonne connaissance de la culture, de la langue et des marchés locaux. Par exemple, le soutien d’une agence comme Natco, expert comptable en Israël, se révèle précieux si vous envisagez la création de votre entreprise dans ce pays. En effet, cette structure est spécialiste de la fiscalité israélienne et internationale et peut vous aider à concrétiser vos projets dans les moindres détails.

Vous aurez également besoin d’accompagnement dans toutes vos transactions. De plus, l’implantation sur un nouveau marché requiert de la réactivité et de la flexibilité. Il vous faut donc connaître les spécificités et les actualités du pays pour mieux vous préparer. Avec les services d’un cabinet d’expertise fiscal, vous pourrez compter sur un partenaire fiable et efficace pour votre projet.

 

Choisir le meilleur pays pour votre entreprise

Il s’agit de l’étape la plus importante de votre projet, car le choix du pays est la base de toutes vos démarches. Pour cela, vous devez prendre en compte des facteurs tels que :

  • le cadre juridique ;
  • le cadre fiscal ;
  • l’état du marché ;
  • les perspectives de développement ;
  • le climat socio-économique

Ensuite, il faudra se renseigner en profondeur sur le pays pour être réellement certain de son adéquation avec le projet envisagé. Par exemple, les États-Unis interdisent l’importation du célèbre œuf Kinder surprise tandis qu’en Allemagne, vous bénéficiez d’une réglementation plus souple. Rien ne doit être laissé au hasard si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté.

La plupart des entreprises installées à l’étranger se trouvent dans les pays de l’Europe de l’Ouest. Cependant, force est de constater que les entrepreneurs se tournent de plus en plus vers les pays du Moyen-Orient comme Israël. Ces destinations très attractives bénéficient d’un environnement économique qui permet à votre société de fleurir, quel que soit le secteur d’activité.

Faire des prévisions en matière de financement

Il est important de régler le problème de financement avant le départ. En effet, les expatriés ont généralement du mal à contracter des prêts dès leur arrivée. Il est possible d’acheminer de l’argent depuis la France, mais vous serez obligé de déclarer tous les mouvements du compte dès que la somme excède 10 000 euros.

Assurez-vous également d’avoir un capital conséquent pour commencer. Dans le cas où l’entreprise doit être implantée dans un pays de l’Union européenne, les aides financières des Fonds structurels européens (FSE) peuvent être intéressantes.

Que retenir ? L’ouverture d’une entreprise à l’étranger nécessite une parfaite connaissance du territoire choisi. Malgré toutes vos précautions, n’oubliez pas de vous entourer de partenaires compétents en comptabilité et fiscalité pour mener à bien vos projets.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here