Les astuces pour réussir une conférence mémorable !

0
343

Une conférence réussie, voire mémorable, rehausse la crédibilité de votre entreprise ou de votre organisation. Quel que soit son domaine d’activité, un bon orateur est toujours considéré comme un leader d’opinion. Néanmoins, pour exceller en tant que conférencier, il faut une préparation minutieuse et s’adapter à son auditoire pour que celui-ci n’ait pas le temps de s’ennuyer. En effet, plus les conférences sont longues, plus il est difficile de conserver l’attention de son public.

Il est d’ailleurs important de souligner le côté « mémorable » de la conférence idéale, car très souvent le public a tendance à oublier assez rapidement les informations développées en conférence. L’objectif de l’orateur sera donc de « marquer les esprits » en usant des bonnes techniques et astuces pour réussir une conférence mémorable.

Savoir « jauger » la quantité d’informations à fournir

Pour attirer l’attention du public, les conférenciers ne lésinent pas sur les moyens : dispositifs audio ultra-sophistiqués, visuels léchés, exposé original, etc. Il est bien loin le temps où l’orateur ne faisait que commenter mollement les diapos.

Seulement, même en y intégrant des effets spéciaux, la quantité d’informations à fournir lors d’une conférence doit être savamment jaugée. En effet, de nombreux conférenciers débutants ou expérimentés sont toujours tentés de préparer un exposé trop long qui a toutes les chances de peiner à capter l’auditoire. Pour y remédier, faites une liste de tout ce que vous voulez développer durant la conférence. Une fois que c’est fait, réduisez-la de moitié. Bien sûr, c’est une tâche qui n’est pas facile, car il faudra supprimer un maximum d’éléments jugés moins importants que les autres, mais les résultats seront là.

Apprendre à s’adapter au public

Pour que la conférence puisse être mémorable, l’orateur doit s’adapter à son public. Soyez attentif et parlez à votre auditoire comme si vous vous adressiez personnellement à chaque personne. En d’autres termes, le conférencier doit interagir avec son public et rebondir en fonction des réactions. Par exemple, les bâillements et les moues signifient que le public commence à trouver le temps long. Le conférencier doit donc trouver une parade pour détendre l’atmosphère : une pointe d’humour est souvent la bienvenue, ou une anecdote originale. Le but étant de maintenir l’attention de son public.

Une conférence réussie et mémorable doit rester vivante, de l’introduction jusqu’à la conclusion, en passant par la phase des questions/réponses. Pour réussir un tel exploit, il existe des formations de prise de parole en public qui permettent de développer votre impact à l’oral. Vous pouvez notamment vous fier à l’expertise des professionnels comme HCB Consultants. Ces formateurs vous aideront à développer votre charisme, à améliorer votre posture ainsi qu’à maîtriser votre trac. En effet, une prise de parole en public ne s’improvise pas.

 

Définir l’idée clé de la conférence et s’y tenir

Pour qu’une conférence puisse être mémorable, l’idée principale doit être développée de différentes manières. Ainsi, cette information clé restera ancrée dans la mémoire de votre auditoire. Vous pouvez d’ailleurs la mettre en exergue à travers des visuels simples, avec un minimum de texte. Privilégiez les belles images bien nettes ainsi que les grandes polices.

Une astuce consiste à verbaliser l’idée clé à la fin de la conférence pour que les participants puissent s’en rappeler sur le long terme. Vous pouvez également reprendre le thème principal sur le dernier visuel ou diapositive. Ajoutez-y un cours résumé de la présentation en 5 ou 10 mots maximum.

Répéter, répéter et encore répéter

Même les plus grands orateurs comme Steve Jobs n’improvisent pas, car une conférence se prépare des semaines voire des mois à l’avance. Votre quotidien devra donc être rythmé par les répétitions en conditions réelles. Prenez exemple sur le regretté PDG d’Apple qui frôlait toujours l’excellence lorsqu’il présentait les nouveaux opus d’Apple. Derrière cette assurance et cette confiance en soi, il y a de très nombreuses heures de répétition et de préparation. Steve Jobs maîtrisait l’art de la prise de parole en public et ne laissait rien au hasard : aucun mot déplacé, un rythme parfait, aucune hésitation, des visuels épurés.

En multipliant les répétitions vous apprendrez à gérer le temps, le stress, la présentation en général. Il ne faut pas oublier que la star c’est vous. Les visuels sont uniquement là pour appuyer vos propos et non l’inverse. Il est donc inutile d’axer l’ensemble du contenu sur un PowerPoint.

Le choix du lieu de la conférence

Cela peut paraître un détail, mais le choix du lieu de la conférence peut influencer l’attention de l’auditoire. Pour que votre public se sente à l’aise, privilégiez une salle éclairée par la lumière du jour. Le décor tout comme la température doivent être agréables. Bref, tout doit être pensé pour que le public puisse se concentrer sur votre conférence sans distractions, dans les meilleures conditions possibles, afin d’obtenir un impact optimal. Il va sans dire que les salles sinistres, mal éclairées et dépourvues de fenêtres sont à exclure.

 

Élaborer un bon programme

La clé d’une conférence réussie réside dans un programme savamment élaboré. Si vous voulez éviter les faux pas, il vaut mieux s’en tenir à la formule classique qui consiste à débuter la conférence par un discours d’ouverture. Cette tâche peut d’ailleurs être attribuée à un conférencier de renom. S’ensuivent la conférence proprement dite, les ateliers ou encore les projections vidéo. À noter que la décision d’organiser une séance plénière ou des conférences concomitantes dépendra du nombre de participants.

Et pour finir, prévoyez une petite séance de clôture durant laquelle un orateur captivant pourra y démontrer ses talents. Vous pouvez aussi inviter des dirigeants de votre secteur d’activité pour finir en beauté.

Prévoir assez de temps pour répondre aux questions

Les questions posées par l’auditoire permettent de juger la qualité d’une conférence. Logiquement, cela démontre l’intérêt que porte votre auditoire à votre conférence. Prévoyez donc assez de temps pour pouvoir y répondre efficacement. Si nécessaire, développez vos réponses surtout s’il s’agit de questions intéressant la majorité des participants.

En revanche, il ne faudra pas s’étendre sur une question précise et qui n’est pas d’intérêt général, au risque de décevoir votre public. Pour passer subtilement à la question suivante, pensez à vous excuser en évoquant le fait de devoir partager le temps alloué aux questions avec d’autres auditeurs. Votre objectif étant de satisfaire tout le monde.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here